Topsante.org

La santé pour tous !

Savoir comment exercer un contrôle sur nos émotions ne signifie pas les ignorer ou les réprimer. Ce que nous devons faire, c'est apprendre à leur faire face d'une manière saine pour atteindre l'équilibre.

 Nous allons découvrir 5 exercices simples que nous considérons comme les plus importants. Bien qu’il soit vrai qu’il y existe beaucoup plus de techniques, nous pensions ces 5 techniques peuvent beaucoup vous apporter.

1. Pratiquez la méditation de pleine conscience : Un exercice que vous pouvez faire tous les jours. Pendant au moins 5 minutes, vous allez vous asseoir ou vous allonger (aussi confortablement que possible) pour vous concentrer sur votre respiration. Il ne s’agit pas de laisser l’esprit vide. Il s’agit de ressentir, d’observer les émotions, de ne pas les juger et de ressentir ce qu’elles veulent vous dire.

Si vous faites cela au cours d’une discussion et que vous prenez du temps avant de réagir, vous découvrirez que la confrontation se transformera en un sain échange de points de vue. Pas de récriminations. Pas de cris.

2. Tenez un journal intime de ses émotions : L’écriture est une bonne thérapie et elle vous aidera à voir nos émotions en perspective et à y réfléchir avec du papier et un stylo. Avec le temps, vous pourrez voir quelles émotions se répètent, et vous saurez comment les gérer.
De plus, chaque fois que vous serez confronté-e à une émotion qui vous rend malheureux, par exemple la tristesse, vous pouvez vous tourner vers ce journal pour savoir quoi faire. Cela vous permettra de vous sentir plus en sécurité et en contrôle.

3. Changez l’orientation de vos pensées : Le troisième exercice de contrôle des émotions se concentre sur le changement de l’orientation de vos pensées. Vous avez sûrement remarqué que, si vous vous sentez en colère, vos pensées commencent à ruminer autour de cette colère, en l’alimentant.
Dans ces moments là, il est important que d’avoir un mot-clé qui mette fin à ces pensées. Cela peut être « assez », « stop », « c’est fini », ou un autre mot qui fonctionne pour vous.

Ensuite, vous pouvez écrire la pensée négative, par exemple, la colère, et écrire son équivalent positif à côté. Dans ce cas, ce serait la joie ou le bonheur.
Même si cela ne semble pas fonctionner de prime abord, un léger sentiment de calme s’installera, ce qui réduira notre anxiété. Essayez !

4. Accordez-vous du temps pour vous inquiéter : Il y a des gens qui mettent cet exercice en pratique de la manière suivante. Ils consacrent une demi-heure ou une heure par jour pour penser à tous leurs soucis et se donnent la permission de ne penser qu’à leurs préoccupations.

Une fois ce temps écoulé, ils se concentrent enfin  sur ce qui est vraiment important et les préoccupations sont mises de côté. Elles peuvent se dissiper ou être encore présentes le lendemain au moment où ils choisissent de de prendre à nouveau le moment de de préoccuper.

C’est une très bonne option pour ne pas passer toute la journée avec la tête pleine de soucis et ne pas être capable d’être en forme au travail, ni productif. De cette façon, les préoccupations peuvent être gérées plus efficacement.

5. Trouvez un miroir, vite  : Ce dernier exercice visant à vous aider à contrôler les émotions est à la fois amusant et agréable. Dès que vous êtes pris par une émotion négative, il est important de courir vers un miroir. Vous en avez peut-être un avec vous…

L’important, c’est que vous regardiez le miroir et que vous souriez.Même si vous n’en avez pas envie, faites un sourire. Pendant quelques minutes, peut être de 2 à 5, continuez à vous regarder dans le miroir en souriant.

Cet exercice vous aidera à être plus objectif avec la situation qui a provoqué cette émotion. Cela vous calmera aussi.

Grâce au sourire, vous libérez les endorphines, même si elles sont un peu forcées. Par conséquent, vous serez en mesure de contrôler vos émotions et d’obtenir une meilleure perspective sur la situation.

Scroll to top