Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Santé  

Bien que chaque organe ait une fonction spécifique, il est possible de vivre sans certains. Voici les 7 parties internes de votre corps dont vous pouvez vous séparer.

1. Un poumon : Même si on vous retire un poumon au cours d’une opération nommée pneumonectomie, l’autre assurera toujours 70 à 80% des fonctions pulmonaires. Le seul inconvénient est que la partie de la poitrine de laquelle on retire le poumon se dégonfle et la cavité se gorge d’un liquide qui durcit et se transforme en gel.

2. Un rein : Bien que leur fonction soit cruciale, il est possible de vivre une vie longue et saine sans l’un des deux. En effet, une personne peut survivre juste avec un rein. Il est conseillé d’être suivi par un néphrologue et d’éviter les sports de contact.

3. L’estomac : Il n’est en réalité qu’un sac pour retenir et digérer la nourriture. Si l’estomac contient une tumeur, on peut le retirer avec l’œsophage directement attaché à l’intestin grêle. Dans certains types de chirurgies bariatriques, l’estomac est soit retiré soit il subit délibérément un pontage. Le reste des organes gastro-intestinaux est arrangé de manière à s’assurer que le patient ne puisse manger qu’une faible quantité de nourriture. Les patients prennent en plus des compléments nutritionnels pour s’assurer d’avoir quotidiennement une quantité suffisante de nutriments.

Une personne dont on a retiré l’estomac doit éviter le syndrome de l’anse borgne. C’est une pathologie gastroentérologique qui se manifeste par une lésion pouvant aboutir à l’apparition d’un arrêt de la digestion, à cause d’une prolifération des microbes à l’intérieur du tube digestif. Les symptômes de cette maladie (évanouissement, transpiration, pression artérielle basse et battements du cœur irréguliers, diarrhée, nausées, etc.) apparaissent quand les aliments et les liquides pénètrent l’intestin grêle trop rapidement.

4. La rate : Cet organe se situe en dessous du diaphragme et à gauche, un peu derrière l’estomac. Il a la taille d’un poing chez les adultes. Il est profond, de couleur pourpre, doux et spongieux.

La rate aide à filtrer les matériaux étrangers du sang et est un réservoir pour les globules rouges endommagés. Quand le corps a besoin de plus de sang, la rate libère des globules qu’elle avait emmagasinés. Certains médecins prétendent que la fonction de la rate est d’aider les autres organes à faire leur travail car elle peut être retirée sans aucune séquelle. On la retire généralement si elle est endommagée ou qu’elle commence à détruire des globules et des plaquettes en bonne santé, ce qui cause de l’anémie ou des saignements internes.

5. Le thymus : Cette glande grise et rose n’a même pas besoin d’être retirée sous chirurgie car elle se retire d’elle-même. C’est un organe lymphoïde situé entre les poumons et derrière le sternum. Il est actif jusqu’à la puberté puis commence à se désintégrer sous forme de graisse corporelle. Il fabrique des hormones qui aident les cellules T à devenir matures et à bien fonctionner.

6. La thyroïde : C’est une glande endocrine située dans le cou. Chaque personne a un lobe de chaque côté de la trachée. La thyroïde prend l’iode du sang et l’utilise pour en faire des hormones comme la thyroxine. Cette substance est directement relâchée dans le système sanguin, elle pénètre les cellules et se transforme en hormone thyroïde. Ces hormones aident les cellules à changer l’oxygène et les nutriments en énergie et en chaleur. On peut vivre sans cette glande mais il faudra alors prendre des hormones thyroïdiennes à vie.

7. Les organes reproducteurs : Parfois, les organes reproducteurs (les ovaires par exemple) doivent être retirés à cause d’une blessure ou d’une maladie. On peut parfaitement vivre sans eux bien qu’il faille parfois prendre en complément les hormones qu’ils produisaient.

La nature a bien fait les choses en créant certains membres et organes en double et en faisant en sorte que leur disparition ne soit pas fatale.

Scroll to top