Tags: Femme  

J’ai été plusieurs fois amoureuse durant mon adolescence, mais mon ex-mari a été ma première relation mature et adulte.

Fiancés à 20 ans et mariés à 21, autant vous dire que j’avais encore beaucoup à apprendre sur les relations et sur moi-même lorsque j’ai divorcé par la suite. Lorsque j’ai commencé à fréquenter d’autres personnes après mon divorce, c’était d’abord par souci de trouver d’urgence un remplaçant à mon ex, comme si cela allait rendre ma vie plus complète. Il m’a suffit de quelques mois pour réaliser que cette approche était inefficace. J’ai donc appris à utiliser cette nouvelle liberté pour explorer qui je suis tout en rencontrant des personnes intéressantes.

Voici 7 choses apprises grâce à mon divorce :

1. Rien ne presse Vu que je me suis mariée jeune et que je n’ai pas connu beaucoup de personnes en tant qu’adulte, je n’ai réalisé qu’après mon divorce que je devais prendre le temps d’explorer mon identité et de déterminer ce que voulait dire l’indépendance pour moi. Je devais saisir l’opportunité et le sentiment de liberté que me donnait le fait de rencontrer de nouvelles personnes.

2. La relation ne fait pas tout Si les nouvelles relations amoureuses vous paraissent de suite plus amusantes et excitantes que la stabilité du couple, vous vous rendez surtout compte qu’aucune relation, légère ou stable, ne vous donnera le bonheur d’une vie car ce bonheur doit être cultivé de l’intérieur. Diane Von Furstenberg a dit : « La relation la plus importante dans la vie est celle que nous avons avec nous-même. Si on a ça, toute autre relation est un plus et non une nécessité ».

3. Avoir un rendez-vous galant c’est bien, l’avoir avec soi-même est aussi bien Pendant très longtemps, j’étais terrifiée à l’idée de dîner seule dans un bon restaurant même si j’avais vraiment envie de le faire. Après avoir affronté cette peur il y a quelques mois, je me suis rendue compte que dîner seule était le meilleur moyen de ressentir de la joie et de la force en ma propre compagnie. Allez à un rendez-vous galant avec vous-même, vous ne serez pas déçu et vous apprendrez quelque chose de nouveau.

4. Grandir est terrifiant et excitant à la fois Alors que j’étais en thérapie et que je considérais le divorce, mon thérapeute m’a dit (concernant mon besoin de m’affirmer dans mon mariage) : « Vous allez devoir grandir, que ce soit dans votre relation actuelle ou non ». Vu que je suis allée de chez mes parents directement chez mon mari, je n’ai pas vécu les mêmes aventures que mes amis du même âge et j’en étais souvent jalouse. En établissant des limites, en communicant clairement mes besoins et en apprenant comment compter sur moi-même, même si je suis aujourd’hui en couple, j’ai appris à grandir et à m’affirmer.

5. Toujours rester soi-même J’ai brièvement fréquenté quelqu’un qui amenait une petite glacière avec de la bière à chaque fois qu’il venait chez moi regarder un film. Lorsque je lui ai expliqué que je ne buvais pas beaucoup mais qu’il pouvait boire autant qu’il voulait, il a reculé affirmant qu’il avait l’habitude de boire lorsqu’il était avec une femme. Au début, j’ai ressenti le besoin de boire aussi pour avoir l’air de la fille cool qui boit de la bière. Mais dans un moment de conscience, j’ai réalisé que je préférais qu’il me voit comme la fille que je suis et qui ne boit pas de bière plutôt que comme quelqu’un que je ne suis pas. Sans surprise, c’était notre dernière rencontre, suivant ma volonté. J’ai alors eu une révélation : j’ai commencé à être la plus authentique possible lors de mes rendez-vous galants, ce qui a enlevé beaucoup de pression et m’a permis de me sentir calme et détendue. J’ai été surprise de voir combien d’hommes étaient à l’aise pour suivre mon rythme.

6. Bien s’entendre avec quelqu’un ne veut pas dire s’engager Tout le long, j’ai appris que je pouvais bien m’entendre avec différents types de personnes, mais certaines relations se soldaient par une rupture car je me rendais compte que ce n’était pas la bonne personne pour moi. Même si c’est douloureux de blesser quelqu’un, il n’y a aucun avantage à rester avec une personne quand on sait qu’elle n’est pas faite pour nous.

7. La solitude peut être un excellent professeur Avoir des rendez-vous galants peut dissiper le sentiment de solitude après une rupture. Mais très vite, j’avais plusieurs rendez-vous par semaine et je me surprenais à attendre impatiemment le moment où j’allais pouvoir être enfin seule. C’est là où j’ai réalisé que remplacer la solitude par un agenda bien rempli ne rendait pas service à ma quête de découvrir qui je suis réellement. J’ai donc commencé à planifier moins de rendez-vous et à faire plus d’activités seule, comme le yoga.

Sante Naturelle

Scroll to top