Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Femme   Psycho  

Bien que le stéréotype soit celui d’une femme cherchant désespérément un homme parce qu’elle croit que le mariage est le seul moyen de s’épanouir, une étude récente a montré que l’inverse pourrait être vrai, car plus de femmes sont heureuses d’être célibataires que les hommes.

 Cette enquête, réalisée par Mintel, une société d’analyse des consommateurs, a révélé que 49% des hommes célibataires étaient satisfaits par leur situation, contre 61% pour les femmes célibataires qui se trouvaient dans la même situation.

Chez les hommes et les femmes de plus de 45 ans, cette différence était d’autant plus marquée que seulement 19% des hommes de plus de 45 ans déclaraient être satisfaits d’être célibataires, alors que 32% des femmes dans la même tranche d’âge déclaraient être heureuses.

On a également demandé aux participants s’ils avaient cherché activement à avoir une relation au cours de l’année précédente. Alors que 35% des hommes célibataires avaient cherché une relation, seulement environ 25% des femmes interrogées l’avait fait.

Les résultats de cette enquête prouvent que non seulement les femmes qui sont célibataires sont plus heureuses que les hommes célibataires, mais il y a également moins de femmes célibataires qui recherchent activement des relations par rapport aux hommes. Emily Grundy , professeur à l’Université d’Essex a plusieurs théories sur les raisons de ces tendances relationnelles.

Peut-être que les femmes seules étaient davantage satisfaites par leur statut relationnel parce que la plupart des femmes qui sont dans une relation travaillent plus dur que leurs partenaires masculins. À cause du travail supplémentaire que les femmes estiment faire quand elles sont dans une relation avec un homme, elles préfèrent rester célibataires pour ne pas avoir l’impression d’avoir une charge en plus en étant dans une relation.

Ce travail supplémentaire que font les femmes est à la fois physique et émotionnel.

Dans la majorité des relations, les femmes sont censées effectuer la majorité des tâches domestiques comme la cuisine et le ménage. Cela vient souvent s’ajouter aux femmes qui travaillent et s’occupent des enfants. Cela peut mettre beaucoup de pression sur une femme qui doit travailler une journée complète, puis revenir à la maison et cuisiner un repas pendant que son partenaire ne peut sortir les poubelles qu’une fois par semaine.

En ce qui concerne le travail émotif qui accompagne les relations, les femmes font généralement la majorité de ce travail aussi. Si un couple se dispute, par exemple, c’est souvent la femme qui prend l’initiative de résoudre le problème. Cela met beaucoup de stress émotionnel sur la femme pour empêcher la relation de s’effondre car elle a l’impression de devoir résoudre tous les problèmes de la relation.

En plus des femmes qui travaillent davantage dans les relations, elles sont souvent plus heureuses lorsqu’elles sont célibataires parce qu’elles sont plus disposées à tendre la main et à créer des réseaux sociaux en dehors d’une relation, ce qui les aide à éviter les sentiments d’isolement et de solitude quand elles ne sont pas dans une relation.

Plusieurs études ont révélé que les femmes célibataires passent plus de temps à socialiser avec des amis et à participer à diverses activités sociales que celles qui sont en couple. À l’inverse, les hommes célibataires passent moins de temps à socialiser avec les autres que ceux qui sont en couple.

Il se peut que les femmes aient simplement plus d’options, mais les femmes sont aussi peut-être meilleures pour socialiser lorsqu’elles sont célibataires que les hommes. Quoi qu’il en soit, ces études indiquent que les hommes ont tendance à compter sur leur partenaire pour une grande partie de leur socialisation et de leur soutien affectif, ce qui explique sans doute pourquoi les femmes sont plus heureuses que les hommes quand elles ne sont pas dans une relation.

Source: sain-et-naturel

Scroll to top