Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Psycho  

La solitude a souvent mauvaise presse. Considérée comme une misère dont il faut absolument se débarrasser, ou à tout le moins l’en soulager, la solitude semble, pour certains, la source de la plupart des souffrances humaines et la relation avec l’autre, la garantie du bonheur.

 Mais il y des bienfaits à la solitude et à sa nécessité pour le développement harmonieux de plusieurs de nos ressources et pour la croissance de l’amour, particulièrement dans la relation interpersonnelle amoureuse. La solitude fondamentale devient de plus en plus le chemin le plus approprié vers la solution à la plupart des problèmes de fuite de subjectivité.

La solitude heureuse est l’assise pour confronter la peur de la précieuse affirmation de soi-même, pour éradiquer la mise en objectivation des personnes, pour l’atténuation de leur isolement, de leur aliénation, et l’estompement de leur perte de vitalité.

Par peur d’être seul, nous sommes nombreux / euses à nous rassurer grâce à des relations quelque peu boiteuses, qui ne nous conviennent pas vraiment. Pourtant, mieux vaudrait être seule que mal accompagnée… Vous êtes surement beaucoup à penser que vivre seul signifie l’isolation et la solitude, mais si vous n’avez jamais essayé, vous n’avez probablement jamais remarqué à quel point on se sent libéré.

Tout le monde devrait faire l’expérience de la douce sérénité et de la tranquillité associées à la vie seul au moins une fois dans sa vie, parce que vous pouvez faire à peu près tout ce que vous voulez et n’avez aucun compte à rendre à un colocataire.

Vous pouvez danser en sous-vêtements et écouter de la musique aussi forte que vous le souhaitez, regarder ce que vous voulez à la télé, et régler le chauffage à la température que vous voulez sans avoir à demander à quelqu’un d’autre. Avoir des colocataires peut également être une excellente expérience, bien sûr, mais vivre seul peut vous permettre d’approfondir la relation que vous avez avec vous-même.

Scroll to top