Topsante.org

La santé pour tous !

Non, le mot « discipline » n’est pas forcément synonyme de contraintes, de conflits et de punitions !

 Voici une méthode pour apprendre la discipline à son enfant, de manière efficace, positive et bienveillante. 

La méthode du 1-2-3 : Une méthode d’intervention fort efficace, et ce, jusqu’à l’âge de 12 ans. Elle consiste à laisser le temps à l’enfant de réfléchir pendant trois secondes pour décider soit d’obéir, soit de désobéir et de recevoir une conséquence. La plupart du temps, l’emploi de cette méthode permet d’éviter la survenue d’une crise. De plus, il s’agit d’une intervention discrète et facile à appliquer, ce qui permet son emploi dans les endroits publics, et on peut l’utiliser avec différents groupes d’âge et dans diverses situations.

Mise en situation : Alicia est âgée de 7 ans et elle refuse régulièrement d’aller se brosser les dents, prétextant qu’elle veut regarder son émission de télévision. Les parents d’Alicia ont souvent tendance à répéter la consigne plusieurs fois ou à abandonner en lui disant qu’elle aura des caries parce qu’elle ne se brosse pas les dents. Ces dernières paroles provoquent habituellement une crise de la part d’Alicia. Ses parents deviennent alors perplexes: il y a deux minutes, elle refusait de brosser ses dents et maintenant elle fait une crise pour aller les brosser !

Cette réaction, qui paraît paradoxale, est en fait très fréquente chez les enfants. Ceux-ci veulent maintenir leur routine qui est extrêmement sécurisante (dans ce cas-ci, brosser ses dents), mais en même temps ils n’aiment pas les transitions qui demandent d’arrêter ce qu’ils sont en train de faire (ici, regarder la télévision). Reprenons l’exemple, mais cette fois-ci en y introduisant la méthode du 1-2-3. 

La mère d’Alicia lui demande d’aller se brosser les dents, mais elle refuse parce qu’elle désire regarder son émission de télévision. Le parent utilise alors la méthode du 1-2-3: «Alicia, je vais compter jusqu’à 3. À 3, tu te diriges vers la salle de bain pour brosser tes dents et tout va bien. Si à 3 tu es toujours devant la télé, tu auras une conséquence. Tu ne pourras pas regarder la télé pendant le reste de la soirée. 1...2...» Alicia se lève en bougonnant et se dirige vers la salle de bains. La mère ne se rend donc jamais à 3, puisque sa fille a respecté la consigne.

Ce qui est important de retenir lors de l’utilisation de cette méthode, c’est qu’il faut toujours prévenir l’enfant de la conséquence qui risque d’arriver. Cela fait en sorte que l’enfant aura confiance en son parent, sachant toujours ce qui l’attend même en ce qui concerne les conséquences. Il est aussi important que celle-ci soit logique, de courte durée et réaliste. Cette méthode nous empêche aussi de tomber dans le piège de fournir des explications et justifications excessives concernant ce qu’on demande à l’enfant. Elle est intéressante puisqu’elle est facile à utiliser, demande très peu de temps et pourra longtemps faire partie de votre boîte à outils, puisqu’elle peut être employée jusqu’à l’âge de 12 ans !

Scroll to top