Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Bien-Etre  

À toutes celles dont les mamans ne cessaient de leur répéter la même phrase : «un jour, tu me remercieras», votre mère avait bien raison. C’est en tout cas la conclusion d’une étude scientifique réalisée par des chercheurs anglais, qui a démontré que les filles de mères jugées comme étant invivables réussissent généralement plus dans la vie que les autres. 

 Entre 2004 et 2010, des chercheurs de l’Université d’Essex, en Angleterre, ont mené une étude dans le but de comparer différents types d’éducation et leur impact sur les enfants. Ils ont donc suivi, durant ces six années, le développement d’un groupe de jeunes filles, âgées entre 13 et 14 ans au début de l’étude.

Les résultats ont démontré que les filles qui avaient des mères sévères et trop strictes étaient plus susceptibles de faire des études supérieures et de réussir leur vie professionnelle, par apport à celles qui avaient des mères moins exigeantes. De plus, statistiquement, il y avait aussi moins de risques pour elles de tomber accidentellement enceintes au cours de leur adolescence.

Cela dit, les choix que font les enfants et les adultes sont souvent influencés par les attentes de leurs parents et par l’éducation de la mère surtout. L’éducation stricte apprend donc à l’enfant dès son jeune âge à être responsable, à savoir corriger ses erreurs et à assumer les conséquences de ses actes. Alors, si vous avez vécu cette expérience, vous devez être infiniment reconnaissantes envers votre maman pour tout ce qu’elle a fait pour vous. Grâce à elle, vous avez pu acquérir assez de force, d’indépendance et d’assurance pour réussir.

Malgré le nombre de difficultés et de conflits qui marquent cette période de la vie, il arrive un jour où l’adolescente d’autrefois réalise l’immense sacrifice de sa douce maman qui a fait de son mieux pour la mener à bon port.

Scroll to top