Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Bien-Etre  

Certains pensent que l'inquiétude peut nous aider à apprendre des expériences passées et à se préparer à de nouvelles. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, l’inquiétude occupe notre cerveau en se concentrant sur un avenir incertain que nous ne pouvons pas contrôler.

 Il est dit que la dépression se concentre sur les événements passés que vous souhaitez pouvoir changer, et que l’inquiétude se concentre sur les événements futurs sur lesquels vous n'avez aucun contrôle. Dans cet article, nous allons vous montrer des moyens actifs qui vous permettront d'entrainer votre cerveau à ne plus s'inquiéter.

1 – Ecrire : Si votre cerveau vous garde éveillé  la nuit en pensant à quelque chose, écrivez ce à quoi vous pensez sur un morceau de papier. Cela permet à votre cerveau de respirer et vous offre un soupir de soulagement mental. L'écriture est également un moyen de dire à votre cerveau «Ceci est assez important pour l’écrire». Il vous sera alors plus facile de mettre en place des ressources afin de résoudre ce problème.

2 – Méditer : Les chercheurs de la revue « Psychosomatic Medicine » ont étudié les effets de la méditation et ont constaté que la méditation est particulièrement efficace pour réduire l'anxiété cognitive. Bien que certaines personnes pensent ne pas avoir le temps de le faire, la méditation est aussi facile que de choisir de fermer les yeux en ce moment pour 30 secondes ou plus.

3 – Faire de l’exercice : La même étude dans la revue « Psychosomatic Medicine » a constaté que faire de l'exercice est aussi une excellente alternative lorsque votre corps ressent les symptômes de l'anxiété, comme la nervosité. Si votre corps sent moins les symptômes physiques du stress, votre esprit va interpréter qu'il doit y avoir moins de raisons de s'inquiéter car votre corps n'est pas dans un état d'excitation accrue.

Scroll to top