Topsante.org

La santé pour tous !

Après avoir réfléchi aux raisons d’une telle augmentation de la dépression dans notre société depuis les deux dernières décennies,

 Beaucoup ont supposé qu’il fallait blâmer le style de vie, la déconnexion sociale dans une société technologiquement avancée, le manque d’exercice, les polluants environnementaux, et une consommation accrue d’aliments fortement transformés. Pourtant, la science médicale a mis du temps à reconnaître pleinement et à recommander des changements de style de vie pour les patients, préférant souvent la recommandation de produits pharmaceutiques.

Même si les antidépresseurs peuvent très bien aider certaines personnes à faire face aux effets dévastateurs de la dépression à court terme, les traitements pharmaceutiques ne guérissent pas la dépression.

Cependant, une étude récemment menée par l’Université Deakin en Australie a montré sans équivoque que la dépression majeure peut être vaincue avec de bons changements dans le régime alimentaire.

" Nous savons depuis un certain temps qu’il existe un lien évident entre la qualité de l’alimentation des gens et leur risque de dépression. C’est le cas dans tous les pays, les cultures et les groupes d’âge, avec une alimentation saine le risque est diminué et avec un régime alimentaire malsain il y a un risque accru de dépression. Cependant, c’est le premier essai contrôlé randomisé pour tester directement si l’ amélioration de la qualité de l’ alimentation peut effectivement traiter la dépression clinique." ~ Professeur Felice Jacka, Directrice de Deakin’s Food and Mood Centre.

L’étude portait sur des adultes souffrant de dépression majeure, pour évaluer leurs progrès avec des changements alimentaires spécifiques sur une période de trois mois, révélant les types d’aliments qui aident le plus.

" Le groupe alimentaire a reçu des informations et une aide pour améliorer la qualité de leur régime actuel, en mettant l’accent sur l’ augmentation de la consommation de légumes, de fruits, de céréales complètes, de légumineuses, de poisson, de viandes rouges maigres, d’ huile d’olive et de noix, tout en réduisant leur consommation d’aliments malsains «comme les bonbons, les céréales raffinées, les aliments frits, le fast-food, les viandes transformées et les boissons sucrées. "

Source: sain-et-naturel

Scroll to top