Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Femme  

Les résultats montrent qu’il y a des changements épigénétiques chez les femmes qui consomment du thé, mais ce qui n’est pas le cas avec les hommes.

 Fait encore plus intéressant, beaucoup de ces changements épigénétiques ont été trouvés dans les gènes impliqués dans le cancer et le métabolisme des œstrogènes.

Explications des chercheurs : Des études antérieures ont montré que la consommation de thé réduit les niveaux d’œstrogène, ce qui met en évidence une différence potentielle entre la réponse biologique des hommes à la consommation du thé et celle des femmes.

« Les femmes boivent aussi des quantités plus élevées de thé par rapport aux hommes, ce qui augmente les chances de trouver des liens chez femmes », dit Weronica Ek, chercheur au Département d’immunologie, qui a dirigé l’étude.

En conclusion, cette étude ne montre pas si la consommation de thé est bonne ou mauvaise pour la santé. D’autres recherches sont nécessaires pour comprendre comment les changements épigénétiques trouvés dans cette étude influent sur notre santé.

Scroll to top