Topsante.org

La santé pour tous !

C’est normal et totalement naturel de produire des pets, mais nous avons le plus souvent honte d’en libérer lorsque nous sommes en publique.

 Cette mauvaise habitude, nous nuit bien plus qu’on ne s’imagine. Moins vous retiendrez vos pets, plus vous pourrez bénéficier de tous les avantages santé qu’ils offrent.

Réduction des ballonnements : Plus vous libérerez les pets, plus vite votre intestin sera soulagé de l’accumulation de gaz, et vous vous sentirez mieux.

Il aide à équilibrer votre alimentation : La régularité et la senteur de vos pets permet de déterminer si oui ou non votre alimentation est équilibrée, puis que votre corps va réagir à différents aliments de manière aussi différente. Donc, si vous mangez beaucoup de viande rouge, vos pets pueront beaucoup  plus. Mais, si vous mangez beaucoup de glucides, vous péterez plus mais vos pets auront une odeur neutre.

Réduire la douleur abdominale : Retenir votre les pets peut causer des douleurs abdominales, également une condition connue sous le d’entérotoxémie. Si vous avez des difficultés à libérer vos pets, vous pouvez masser doucement votre ventre pour aider le flux de gaz à passer à travers votre système digestif.

Améliore la santé du colon : Retenir les pets ou essayer de manipuler la façon dont ils sont libérés, peut nuire à votre côlon et enflammer vos hémorroïdes. Il est recommandé pour ceux qui ont des problèmes de côlon, de ne pas retenir leurs pets. Quand l’envie se présente, ne vous gênez pas surtout !

C’est sain de sentir son pet : Le sulfure d’hydrogène produit dans nos intestins pendant la digestion peut éviter des dommages mitochondriaux à nos cellules. Cela empêche complications telles que les maladies cardiaques et l’arthrite.

C’est aussi plaisant : Les pets sont tout simplement fantastiques. Si ce n’est pas une raison suffisante pour péter, on ne saurait trouver mieux. D’ailleurs, en essayant de les retenir, cela peut nous mettre de mauvaise humeur, ce que personne ne veut.

Déterminer les allergies alimentaires : Les flatulences permettent de déterminer si oui ou non nous avons certaines allergies alimentaires comme l’intolérance au lactose et la maladie cœliaque. En effet, vous libérerez beaucoup plus de gaz que d’habitude.

Scroll to top