Topsante.org

La santé pour tous !

Tags: Santé  

Dans leur "Manifeste de Florence" publié le 20 juin dernier, plusieurs chercheurs internationaux pointent du doigt les gels antibactériens. Ceux-ci comportent des antiseptiques potentiellement dangereux pour la santé.

 Avis à celles qui ont pris l’habitude de se désinfecter les mains avec un gel antibactérien. Le mardi 20 juin dernier, 200 chercheurs issus de 29 pays différents et 9 organisations sanitaires européennes, ont dévoilé leur "Manifeste de Florence" publié dans la revue Environmental Health Perspectives. Ils y partagent les dangers potentiels pour la santé liés à deux composants que l’on retrouve dans les gels hydroalcooliques, à savoir le triclosan et le triclocarban.

Ces deux antiseptiques présents dans plus de 2 000 produits du quotidien comme le dentifrice, les sacs poubelle, ou encore les détergents, favoriseraient, en effet, le développement du cancer du sein. "Le triclosan et le triclocarban sont des perturbateurs endocriniens et sont associés à des effets sur la reproduction et le développement dans des études animales et in vitro. Les implications potentielles pour la reproduction et le développement de l'être humain sont préoccupantes et méritent une étude plus approfondie" expliquent-ils. 

Aux Etats-Unis, le triclosan et le triclocarban sont d'ailleurs bannis depuis septembre 2016, tandis qu’ils le sont partiellement en Europe. Depuis 2014, seul le triclosan est interdit dans les produits de rasage. Il reste cependant autorisé en quantité maximale de 0,3% dans les produits cosmétiques et de 0,2% dans les bains de bouche.

Les chercheurs demandent ainsi à "la communauté internationale de limiter la production et l'utilisation du triclosan et du triclocarban et de questionner l'utilisation des autres antimicrobiens." Ils recommandent de se laver les mains plutôt que d’employer un gel antibactérien, largement composé de ces antisceptiques jugés nocifs.

Source glamourparis

Scroll to top