Topsante.org

La santé pour tous !

C’est décidé, la loi est passée : La religion pratiquée par chaque citoyen français sera inscrite sur sa carte nationale d’identité ainsi que sur d’autres documents officiels (notamment les passeports).

 Que vous soyez musulman, chrétien, juif, bouddhiste ou même athée, cette mention devra obligatoirement être reprise sur vos documents d’identité. La procédure de remplacement de l’ensemble des cartes d’identité française débutera dès janvier 2018 en région parisienne pour s’étendre progressivement à l’ensemble du pays.

Il faudra préciser les courants religieux : Catholique ? Protestant ? Ashkénaze ? Soufi ? Animiste ? Chiite ? Laveyen ? Il faudra le préciser également sur chaque document. La simple mention « Musulman » ou « Chrétien » ne suffira pas. Ceci aurait pour but de faciliter le fichage des populations à haut risque terroriste.

Accessible par la police lors des contrôles d’identité : Les agents de police pourront ainsi déceler immédiatement les religions à risque. Si la mention « Musulman Salafiste » apparaît sur la carte d’identité d’un citoyen contrôlé inopinément, la police pourra le placer en garde à vue sur cette seule et simple information, qui sera automatiquement transmise au parquet.

En cas de changement de religion (Apostasie etc …) : Chaque changement effectué sur la carte d’identité, donc un changement de religion aussi, devra être validé par les autorités compétentes : Visites domiciliaire et enquêtes de voisinage sont envisagées dans l’arsenal des contrôles religieux. Marine Le Pen a annoncé que si elle devenait présidente, cette loi serait abrogée pour n’être imposée que et uniquement à la population musulmane du pays.

Scroll to top