Topsante.org

La santé pour tous !

Désormais les chauffards ont intérêt à se méfier sur les routes belges. Depuis le mois de mai, la police fédérale, pour limiter les excès de vitesse, a acquis quinze radars NK7.

 Ce détecteur de vitesse ultra-puissant est l’oeuvre de la société australienne Redflex. C’est un appareil très moderne, capable d’enregistrer six excès de vitesse en même temps, et qui peut être installé sur un trépied, dans un véhicule ou bien caché dans une poubelle.

Déployé à Comines-Warneton, ville frontalière d’Armentières (Nord), le radar NK7 utilise la technologie infrarouge et enregistre dans les deux sens de circulation. Il est discret, et n’a aucun flash permettant d’avertir le conducteur qu’il devra payer une amende. Le NK7 est efficace dans les tunnels, là où les autres radars sont perturbés par l’acier des structures.

L’appareil est contrôlable à distance par 4G ou Wifi, et est capable d’envoyer des photos des plaques aux équipes chargées d’intercepter les chauffards. En seulement deux semaines, l’un des radars installé dans la région de Liège a contrôlé en moyenne plus de 280 excès de vitesse par jour.

Le radar ultra-puissant est en cours d’homologation en France au Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), une phase de test qui peut aller jusqu’à 6 mois, et ensuite il faudra que le NK7 remporte un éventuel appel d’offres.

Source : leparisien

Scroll to top